Expliquer Lacan

   

Jacques Lacan (1901-1981), psychiatre et psychanalyste français, a décrit, découvert, approfondi, réétudié, formalisé, et fait évoluer de très nombreux concepts de la psychanalyse. La cohérence des apports lacaniens va bien au-delà d’une relecture et d’un débarbouillage des doctrines freudiennes ; ce n’est pas d’un remaniement qu’il s’agit, mais d’un nouvel édifice sur de nouvelles fondations.

Inspiré de l’œuvre de Lacan, le livre numérique « Énonciation de l’inconscient » présente un modèle du psychisme apportant un point de vue résolument différent de ceux de la psychologie et de la psychanalyse classiques.

L'enchaînement des chapitres du livre fournit au site « Expliquer Lacan » un fil directeur pour parcourir un aperçu des principaux concepts psychologiques. 

   


Énonciation de l'inconscient


« Énonciation de l’inconscient » est disponible sur Amazon KDP au format Kindle, ou bien au format livre broché.



Énonciation de l'inconscient

Dans le but de montrer les aspects novateurs introduits par Lacan, ce livre fait volontairement le choix de se libérer des théories analytiques habituelles. En se basant sur l’axiome articulé par Lacan comme un postulat essentiel : « Un signifiant est ce qui représente le sujet pour un autre signifiant », ces pages explorent rigoureusement cette hypothèse.

Les signifiants sont les éléments de la structure du langage. Selon Lacan, un signifiant représente un sujet humain … pour un autre signifiant ; par conséquent, les rapports entre les êtres humains peuvent se décrire à l’image d’interactions entre des signifiants dans une structure langagière. Au cours de cet exposé, nous modélisons le fonctionnement des processus de l’inconscient à la façon du fonctionnement des mécanismes du langage, établissant ainsi un nouveau socle pour bâtir un schéma inédit des relations sociales.

Ce livre fait le pari d’être fondamentalement lacanien, c’est-à-dire que tout son contenu découle des thèses de Lacan, et l’approche développée ici ne pourrait pas avoir été construite sans se déduire du paradigme lacanien. Cependant, ce livre veut aussi aller plus loin, c’est-à-dire énoncer et préciser des idées qui n’ont pas été explicitement formulées par Lacan, même s’il est clair qu’elles auraient sûrement pu l’être. C’est ainsi que nous avons entièrement redéfini, parmi les notions provenant de la terminologie conventionnelle, l’inconscient, le moi, le complexe d’Œdipe, l’instinct de mort, le symptôme, ou les pulsions.

   




Les concepts du psychisme

   

L’expérience clinique de Lacan, ainsi que l’étendue de son savoir dans tous les champs scientifiques et littéraires, lui ont permis de replacer les concepts du psychisme dans un contexte lié à la structuration du langage, mais aussi de découvrir et d’instaurer de nouvelles notions, échafaudant ainsi le modèle lacanien de la psychanalyse qui apporte de nombreuses réponses cohérentes à la complexité du système psychique.

Pourtant le travail de Lacan ne manque pas d’être controversé par beaucoup de lecteurs qui déplorent de ne pas comprendre son œuvre. Mais, n'est-ce-pas Lacan lui-même, par la récurrence de son « énonciation » luxuriante et sophistiquée, qui a grandement contribué à brouiller la perception de « l’énoncé » de sa pensée ?

Quant à la somme incalculable des articles produits sans trêve par le psittacisme insistant d’une troupe de disciples essayant opiniâtrement de déchiffrer les formules lacaniennes en les raccrochant stérilement à la psychanalyse freudienne, leur galimatias n'a le plus souvent réussi qu'à obscurcir inutilement l'entendement de l'édifice lacanien.

Comment « énoncer » aujourd'hui un modèle clair du psychisme ?

Il est temps de s'affranchir d'un jargon redoutablement hermétique, et de produire enfin une « énonciation » simple et intelligible. Tel est l'objectif du livre « Énonciation de l’inconscient », ainsi que le prononce explicitement son titre.Quitte à perdre momentanément une partie de la richesse d’une pensée lacanienne éternellement brillante et foisonnante, cet ouvrage se consacre essentiellement à explorer le lien établi par Lacan entre le signifiant et le sujet humain, et suit cette idée sans se laisser distraire par l'héritage freudien, ni par les multiples voies divergentes prospectées parallèlement par l'érudition de Lacan.

Appliquant strictement le rôle de représentant alloué au signifiant, ce livre décrit les rapports entre les êtres humains à l’image d’interactions entre des signifiants dans une structure langagière, et modélise le fonctionnement des processus de l’inconscient — qui est « structuré comme un langage » — à la façon du fonctionnement des mécanismes du langage.

Notre vocabulaire adopte les termes introduits dans les disciplines du psychisme par Freud puis par Lacan, car ils sont souvent devenus des mots de tous les jours pour tout le monde.

Les paragraphes qui suivent précisent la terminologie du modèle lacanien, ou bien celle de notre modèle pour les concepts que nous avons redéfinis. Le livre numérique « Énonciation de l’inconscient » fait suite au livre La psychanalyse décrite en UML publié en 2009 au format broché. Certains éléments communs aux deux livres se retrouvent évidemment dans les définitions présentées ici.

 


Sujet et signifiant

Par rapport à la structure que constitue le langage, les sujets humains ont le privilège d’être représentés au moyen des signifiants. Un signifiant s’adresse à un autre signifiant, et non pas directement à un sujet : les signifiants (qui représentent peut-être des sujets) sont en relation avec d’autres éléments de la structure du langage, c’est-à-dire d’autres signifiants (représentant peut-être d’autres sujets).



Division signifiante

La division signifiante est une opération de langage, ainsi que le serine le discours de Lacan : « L'opération du langage divise le sujet ».